SFR Presse
Le Parisien
10 février 2019

Que faire des terres du supermétro ?

Un projet à Epinay-Champlâtreux, dans le Val-d’Oise, prévoit d’accueillir une partie des 45 millions de tonnes extraites par les tunneliers. Ce qui ne plaît pas à tout le monde.

Thibault Chaffotte

2 min

Thibault Chaffotte
Thibault Chaffotte

Les monceaux de terres extraites par les tunneliers du Grand Paris Express pourraient être enterrées à Epinay-Champlâtreux, dans le Val-d’Oise. C’est en tout cas le projet de la société Terra 95, filiale du groupe Paprec. L’enquête publique le concernant débute demain et durera jusqu’au 16 mars. Ce lieu a déjà abrité un centre d’enfouissement de déchets géré par la société Cosson, qui a été fermé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :