SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Édouard Philippe en gardien de la « cohérence »

Guillaume Tabard

2 min

Guillaume Tabard
Guillaume Tabard

Un anniversaire sans bougie. L’heure n’était pas à faire la fête ce mercredi soir à Matignon où Édouard Philippe entrait dans sa quarante-neuvième année. Au moment où l’exécutif tente de sortir de la crise des « gilets jaunes », le premier ministre reçoit aussi sa part d’embruns et peut mesurer la rapidité du retournement des commentaires. Il y a encore trois semaines, c’étaient ses bons sondages

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :