SFR Presse
L'Union
3 juin 2019

VOTRE COURRIER

2 min

Josy souhaite, comme d’autres lectrices et lecteurs, donner son point de vue au sujet des Ephad. Dans ces établissements, on recrute trop de personnes sans vocation qui ne prêtent pas attention aux attentes de nos aînés. Je pense que deux sur cinq seulement aiment leur travail et manifeste de l’empathie envers les pensionnaires. Lorsque des personnels vont au travail à contrecœur, cela entraîne fo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :