SFR Presse
Libération
11 juillet 2018

Blacks, blancs, beurs ? Simplement français…

3 min

2 likes

Un air de 1998 ? La comparaison vient naturellement sous la plume, qui renvoie à une autre finale, gagnée par un onze de France multicolore, une équipe «black, blanc, beur» censée incarner une nation métissée, multiculturelle, unie par ses valeurs de fraternité. Quelques années plus tard, Jean-Marie Le Pen se retrouvait au second tour de la présidentielle et, à peine plus tard, une émeute national

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :