SFR Presse
Sud Ouest
7 mai 2019

Brunel n’est pas résigné

1 min

« Parlons de 2019. Je trouve qu’on parle beaucoup de 2023 en ce moment, moins de 2019. Il y a une Coupe du monde à jouer, non ? » C’est un Jacques Brunel ragaillardi et d’humeur combative qui nous a donné rendez-vous en fin de semaine dernière à Bordeaux pour s’expliquer sur la recomposition de l’encadrement du Quinze de France en vue du rendez-vous japonais. On l’avait laissé, mi-mars à Rome, les

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :