SFR Presse

Un cachet avalé de travers

2 min

Que les musiciens de Zarlor Nout Péi l'aient mauvaise, ça peut se comprendre. Cinq d'entre eux - dont des pointures telles qu'Emmanuel Félicité ou Loran Dalo - crient à l'injustice. Leurs cibles : deux grands noms de la chanson péi, Thierry Gauliris et Frédéric Joron, qui se seraient accaparé une trop grosse part du cachet des Florilèges. Tikok Vellaye est le troisième chanteur à avoir gagné gros,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :