SFR Presse
Corse Matin
26 mars 2019

James Gibson : "16 mois, pour lui, c’est bien"

D.C., à Paris

2 min

Une grande complicité semble unir les deux hommes. Florent Manaudou et son entraîneur James Gibson partagent aussi le même enthousiasme à l’idée de tenter de relever le défi d’un sacre olympique à Tokyo sur 50 m, même si le timing est très serré. "16 mois, ce n’est pas long mais, pour lui, c’est très bien car il n’aura pas le temps de se lasser, note James Gibson qui l’entraînera à Antalya, en Tur

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :