SFR Presse
Le Figaro
3 septembre 2019

À Hongkong, les remords calculés de Carrie Lam

La cheffe de l’exécutif de l’ex-colonie britannique endosse la responsabilité de la crise pour tenter de séduire le monde des affaires.

Sébastien Falletti

2 min

ASIE La « Dame de fer » de Hongkong laisse échapper un remords. Carrie Lam souhaitait démissionner pour désamorcer la grave crise politique qu’elle a déclenchée dans l’île, mais a dû rester à la barre sur l’injonction de Pékin, a affirmé la cheffe de l’exécutif, derrière portes closes. « Si j’ai le choix, la première chose que je fais est de démissionner après avoir présenté des excuses profondes 

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :