SFR Presse
Sciences et Avenir
25 septembre 2018

« Les stress thermiques ont des conséquences importantes sur la qualité des vins »

2 min

Avec l'utilisation de nouveaux outils comme l'IRM, que sait-on de la réaction de la vigne à la sécheresse et de ses mécanismes de résistance ? L'IRM (imagerie par résonance magnétique) a démontré que la capacité de la vigne à conduire l'eau dans ses tiges était peu affectée par la sécheresse car, dans cette situation, la plante perd d'abord ses feuilles pour réduire sa surface d'évaporation. Cepen

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :