SFR Presse
Le Figaro
15 mars 2019

Glucksmann se lance, soutenu par Faure

L’essayiste s’est présenté en tête d’une liste Place publique aux européennes. Le PS devrait le soutenir.

Sophie de Ravinel

2 min

Sophie de Ravinel
Sophie de Ravinel

GAUCHE «Schadenfreude. » Ce mot allemand a été employé vendredi par l’essayiste Raphaël Glucksmann pour justifier son intention de se présenter en tête d’une liste Place publique aux européennes. Une liste d’union de la gauche. La « schadenfreude », c’est la joie mauvaise à l’idée du malheur des autres et cela, Glucksmann n’en voulait pas. Pas question de rester spectateur de la désunion, voire d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :