SFR Presse
L'Indépendant
11 novembre 2018

Ode à un porté disparu

Fabienne Huart

2 min

Fabienne Huart
Fabienne Huart

En ce jour de commémoration si funeste, on reparle des morts de la Grande guerre. Ceux qui sont tombés au front sous la mitraille, décorés post mortem, et dont les familles vont encore fleurir les tombes. En profitent pour raconter, encore et encore, la bravoure de l’arrière-grand-père, de ce cher oncle jamais connu. Des milliers de « Poilus » néanmoins, reposent dans des cimetières dédiés aux di

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :