SFR Presse
Sud Ouest
10 juillet 2019

Dans les bas-fonds

2 min

Le Festin publie un long reportage réalisé dans l’entre-deux-guerres. Une plongée dans le Bordeaux canaille Parole de marin, la plus belle fumerie d’opium ne se trouve ni à Shanghai, pas plus qu’à Pékin… mais à Bordeaux. Et dans les années 30, il y en avait quatre qui se disputaient les faveurs des voyageurs immobiles. Dans l’entre-deux-guerres, c’est un port en pleine effervescence, une ville de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :