SFR Presse
Corse Matin
17 avril 2019

Pour les nationalistes, la plus grande ouverture possible

2 min

Corte n’a jamais voté nationaliste pour un scrutin municipal. Aussi, s’ils veulent l’emporter en 2020, les nationalistes devront afficher un front uni et "ratisser" le plus large possible. En 2014, Marceau Simeoni sous l'étiquette Femu s'était engagé avec le regretté Claude Cesari (Corsica Libera). Six ans plus tard, de nouveaux visages sont apparus dans le paysage politique local. Et avec eux, de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :