SFR Presse
Nice Matin
23 mai 2020

Angeline : « Certains ont pris des risques »

1 min

« J’étais en stage de psychiatrie à l’hôpital de La Seyne quand le virus a tout chamboulé. Je travaillais, en amont, à la préparation de notre voyage au Cambodge avec l’association étudiante et, patatras : j’ai appris que tout était foutu. À la déception s’est ajoutée l’urgence de la situation avec ce virus dont on ne connaissait rien. Comme d’autres élèves, j’ai été réquisitionnée pour travailler

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :