SFR Presse
Libération
7 février 2019

Syrie : Oumsa, 35 ans, française, veuve jihadiste

Dans le désert près de la frontière irakienne, une femme de combattant de l’Etat islamique tué en 2016 a fui Al-Baghouz, dernier bastion de l’organisation terroriste. Arrêtée et dirigée vers un camp pour être interrogée, elle raconte sa trajectoire et les raisons de son départ pour le «califat».

6 min

5 likes

«C’est quoi la ville, ici ?» Il n’y a pas de ville ici. Pas même de village. Il n’y a que les cailloux et les quelques brins d’herbe du morne désert du Sud-Est syrien. Oumsa, une jihadiste française de 35 ans, est assise par terre sur un matelas crasseux. Elle vient de s’échapper d’Al-Baghouz, une bourgade à une dizaine de kilomètres, entre l’Euphrate et la frontière irakienne, dernier retrancheme

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :