SFR Presse
Libération
5 septembre 2018

Après Hulot, remaniement a minima

La nomination, mardi, du «pragmatique» François de Rugy au ministère de la Transition écologique inquiète ceux qui espéraient voir préservées les grandes ambitions du gouvernement sur les questions climatiques.

3 min

On a connu Emmanuel Macron plus disruptif… Difficile, en tout cas, de voir dans la nomination du sage président de l’Assemblée nationale François de Rugy l’amorce du «big-bang» que devait déclencher, selon les écologistes unanimes, la spectaculaire démission de Nicolas Hulot. Avec Rugy, le moins frondeur des prétendants dont le nom circulait depuis une semaine, Macron met son gouvernement à l’abri

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :