SFR Presse
Le Figaro
13 janvier 2020

Le marché pétrolier mondial sous haute tension

Le baril d’or noir a fait des soubresauts après l’élimination du général Soleimani. Pourtant, sur le fond, les cours sont plutôt baissiers.

Fabrice Nodé-Langlois

3 min

Fabrice Nodé-Langlois
Fabrice Nodé-Langlois

ENERGIE Très nerveux. C’est ainsi que l’on peut décrire le marché pétrolier en ce début d’année, marqué par le vif regain de tensions entre les États-Unis et l’Iran. Le 3 janvier, à peine connue la nouvelle de l’assassinat du général iranien Soleimani par des drones américains, le prix de baril de brent bondit de 4 % pour atteindre 69 dollars. Le 8 janvier, l’attaque par l’Iran de la base américai

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :