SFR Presse
Le Figaro
21 août 2018

Une fois, une seule, derrière la caméra

N/A

1 min

Passer une fois, rien qu’une fois, derrière la caméra, ce vieux rêve a taraudé nombre d’artistes. Barbara Loden a eu de la concurrence. Les acteurs se sont souvent bousculés pour s’affubler de la casquette de réalisateur. Charles Laughton réussit un sans-faute avec La Nuit du chasseur (1955). Marlon Brando fut peut-être moins convaincant avec La Vengeance aux deux visages (1961). Mention très bi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :