SFR Presse
Le Journal du Dimanche
20 janvier 2019

Machisme, misogynie et jolies fesses

2 min

2 likes

MA TASSE DE CAFÉ MI-DÉCEMBRE, une publicité en noir et blanc, déployée sur plus de trois étages, s’affichait sur le fronton des Galeries Lafayette. Une femme sans visage, de jolies fesses rebondies, une cambrure affolante, un petit slip noir en dentelle et, si j’ai bonne mémoire, des rubans soyeux. Quelques jours et un flot de protestations plus tard, le panneau disparaissait. J’ai pu lire une par

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :