SFR Presse
Libération
7 octobre 2019

Ann Powers : «Les danses du début du siècle étaient jugées scandaleuses»

Dans son passionnant essai «Good Booty», la journaliste démontre combien les successives mutations rythmiques de la musique américaine ont favorisé l’évolution des mœurs, l’expression d’une libido déchaînée et l’émancipation des Noirs.

6 min

1 like

La musique populaire américaine et ses danses sont les expressions de l’érotisme d’une époque. Telle est la thèse de la journaliste américaine Ann Powers dans son livre Good Booty, dont le sous-titre annonce une étude des «corps et âmes, Noirs et Blancs, amour et sexe dans la musique américaine». De fait, cet essai en forme d’odyssée électrisante, très remarqué par ses pairs à sa parution américai

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :