SFR Presse
Libération
27 novembre 2018

Un espion de Pyongyang au sein du Sénat français ?

Benoît Quennedey, haut fonctionnaire et soutien affiché du régime de Kim-Jong-un, est soupçonné d’avoir fourni des données confidentielles à la Corée du Nord.

3 min

Derrière les affaires d’espionnage, on imagine plus volontiers l’ombre de la Russie, de la Chine, voire de l’Iran. Cette fois-ci, c’est au profit de la microscopique mais belliqueuse Corée du Nord qu’un citoyen français aurait travaillé en sous-main. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit d’un administrateur du Sénat, l’énigmatique Benoît Quennedey (photo). Comme l’a révélé l’émission Quotidien, ce

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :