SFR Presse
Le Figaro
25 novembre 2019

Défendre l’impérieuse liberté des femmes

Le chroniqueur* évoque la figure de George Sand à l’appui d’une réflexion sur les droits des femmes dans la France d’aujourd’hui.

Mathieu Laine

4 min

Pour moi, ma chère maman, la liberté de penser et d’agir est le premier des biens », écrit en 1881 George Sand avant d’ajouter : « Une femme, quand elle est héroïque, ne l’est pas à demi. » Celle qui crut nécessaire de porter un prénom d’homme, comme George Elliot (Mary Ann Evans) ou Laurent Daniel (Elsa Triolet), ou comme Jane Austen, qui dut publier anonymement ses premiers écrits, a dû se ba

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :