SFR Presse

Mobilisation internationale à Paris contre la violence en ligne

3 min

Facebook a promis hier de limiter l'utilisation des vidéos en direct, répondant à l'appel d'Emmanuel Macron et de la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern contre la violence en ligne, deux mois après la diffusion sur Facebook Live de l'attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande. Les deux dirigeants lancent à Paris "l'appel de Christchurch" contre la cyberhaine, en compagnie d'une vi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :