SFR Presse
Courrier Picard
26 décembre 2019

On ne décide pas toujours des funérailles d’un proche

1 min

L’attitude de chacun envers le défunt à la veille de sa mort peut être prise en considération en cas de litige lié par la suite aux funérailles ou à l’inhumation. Un enfant s’étant montré peu empressé au moment du décès de sa mère, la Cour de cassation a décidé que son avis sur l’organisation de l’inhumation pouvait être écarté. La question opposait des membres de la famille de la défunte -son pèr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :