SFR Presse

Libérée, elle dort quand même en prison

Anaëlle Grondin

2 min

LE TAMPON. En détention provisoire depuis juillet après avoir blessé son mari au visage avec un couteau, une quinquagénaire a été libérée mercredi et placée sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès en octobre. Mais cette décision du tribunal de Saint-Pierre a entraîné un vrai casse-tête (voir notre édition d’hier) ces deux derniers jours, car cette femme, dont l'état psychiatrique pos

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :