SFR Presse
Le Figaro
22 mars 2019

Nicolle Beltrame : « Je prends le relais d’Arnaud »

INTERVIEW

Jean Chichizola

2 min

Jean Chichizola
Jean Chichizola

LE FIGARO. - Le 23 mars 2018, vous avez eu la conviction intime que le gendarme blessé à Trèbes ne pouvait être que votre fils, pourquoi ? Nicolle BELTRAME. - Déjà, quand il était enfant, ses jeux ramenaient Arnaud à la patrie. Il est resté le même dans son engagement : il voulait de l’ordre, du droit, du respect. Il a porté ses valeurs partout où il est allé, avec les symboles du drapeau,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :