SFR Presse
Le Figaro
31 juillet 2018

Ce qui va changer concrètement

Le projet de loi avenir profes­sionnel vise à favoriser la formation des individus et leur insertion sur le marché du travail. De nouveaux filets de sécurité sont prévus en cas d’erreur de parcours.

Manon Malhère

3 min

Pour les salariés Le compte personnel de formation (CPF) dont dispose chaque actif pour se former sera rénové. Ce compte sera alimenté en euros et non plus en heures. Chaque année, il sera crédité de 500 euros ­(plafonné à 5 000 euros) et de 800 euros pour les salariés peu qualifiés (plafonné à 8 000 euros). Avec cet argent, les salariés pourront payer une formation de leur choix sans passer par u

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :