SFR Presse

Après les soupçons de piratage de Jeff Bezos, les responsables de l'Onu sont priés de ne pas utiliser WhatsApp

Sciences et Avenir avec Reuters

2 min

Sciences et Avenir avec Reuters
Sciences et Avenir avec Reuters

Du côté de la messagerie, qui appartient à Facebook, on affirme fournir un service sécurisé à plus de 1,5 milliard d'utilisateurs dans le monde. "Chaque message privé est protégé par un cryptage de bo ...

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :