SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Pour envisager la mort avec le sourire

Jean-Luc Nothias

2 min

Jean-Luc Nothias
Jean-Luc Nothias

« Ce n’est pas la vie que j’abrège, c’est l’agonie. » Pour le médecin belge Yves de Locht, l’euthanasie, pour un malade incurable qui la réclame, est une évidence. « Cela peut sembler contradictoire de vouloir sauver des vies alors que d’autres fois, j’aide à y mettre fin. Je crois au contraire que c’est le même processus : celui qui consiste à abréger la souffrance […]. Dans tous les cas, je d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :