SFR Presse
Libération
3 octobre 2018

Quartiers populaires : Paris perdu

1 min

1 like

Vue des banlieues parisiennes populaires et dégradées, la démission «surprise» de Collomb n’émeut pas. Ce ministre n’a pas pris en charge les difficultés des habitants ou des acteurs de ces territoires, peut-être trop mystérieux pour ce Lyonnais qui aspire à le redevenir. La Seine-Saint-Denis n’est pas l’Est lyonnais en plus grand. Trois problèmes liés étaient et sont toujours urgents. D’abord, le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :