SFR Presse
Libération
4 juillet 2018

Carlos Bianchi : «Les Uruguayens n’ont pas deux couilles, mais quatre»

L’ancien attaquant, devenu entraîneur de légende en Argentine, dresse un état des lieux après les huitièmes de finale.

3 min

1 like

Quintuple meilleur buteur du championnat de France dans les années 70, Carlos Bianchi est devenu dans les années 90-2000 un entraîneur de légende en Argentine en gagnant quatre Copa Libertadores (la Ligue des champions de l’Amérique du Sud) et trois Coupes intercontinentales (le championnat du monde des clubs). Il dresse ici le bilan des 8es de finale. «Les matchs des huitièmes ont été comme le re

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :