SFR Presse
Le Figaro
4 septembre 2019

Au nom du père

MANUEL VILAS  À travers un subtil autoportrait, l’écrivain espagnol revient sur son passé familial.

Thierry Clermont

2 min

Thierry Clermont
Thierry Clermont

ON avait remarqué Manuel Vilas en 2014 avec son singulier et délirant Lou Reed era español, non traduit en français, dans la foulée de la lecture de ses poèmes, récemment réunis en un copieux volume. Le moment est donc arrivé pour le public français de découvrir ce grand auteur espagnol, âgé de 57 ans, avec la traduction de son magistral sixième roman, Ordesa, du nom d’une vallée des Pyrénées arag

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :