SFR Presse
Nice Matin
25 août 2019

Il avait passé 503 appels malveillants à son « ex » : six mois ferme à Toulon

F. D.

3 min

Un an d’emprisonnement dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois ans : c’est la peine infligée à un Toulonnais de 26 ans par le tribunal correctionnel de Toulon. Cet étudiant comparaissait détenu pour « appels téléphoniques malveillants, rencontre malgré interdiction et menace de mort par écrit ou image ». En un mois à peine De toute évidence, il n’avait pas supporté que son anci

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :