SFR Presse
Courrier Picard
27 août 2019

La démolition rue Jules-Barni mise en cause

ADRIEN GRANGE

2 min

ADRIEN GRANGE
ADRIEN GRANGE

Le chantier a été suspendu mardi matin le temps qu’une investigation sur la solidité du mur mitoyen soit réalisée. Hier lundi 26 août en fin de matinée, au 30, rue Jules-Barni, les murs ont une nouvelle fois tremblé. « Ils ne font que gratter la dalle en béton là. » André Pardon, habitant des lieux, est révolté. La semaine dernière, les no26 et 28 mitoyens ont enfin été réduits en gravats après un

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :