SFR Presse
La Provence
23 mars 2019

Les surveillants de prison se font entendre

L.D’A.

1 min

L.D’A.
L.D’A.

"Depuis deux ans, c’est toujours la même chanson", enrage Christophe Buono, le secrétaire local du syndicat pénitentiaire des surveillants(e) s (SPS). Un refrain grinçant dénonçant le manque de sécurité des gardiens de prison, des effectifs insuffisants et des salaires trop faibles. Mais qui est entonné dans une "certaine indifférence" regrettent les fonctionnaires des Baumettes à Marseille et de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :