SFR Presse
Libération
7 février 2019

Aux portes d’Al-Baghouz, reliquat du «califat»

«Libération» s’est rendu à 500 mètres du dernier bastion de l’EI en Syrie, qui devrait tomber dans quelques jours ou semaines. Depuis samedi, une sorte de cessez-le-feu s’y est imposé pour protéger les civils, dont Daech se sert comme bouclier.

4 min

Quelques maisons, une route, une école, une moto rouge qui passe. Tout pourrait être normal, un village ordinaire du Sud-Est syrien. Mais rien ne l’est. Ce que l’on observe à moins de 500 mètres depuis le toit plat d’une maison aux murs troués par les balles est le dernier territoire de l’Etat islamique, l’ultime reliquat de son «califat». Il ne s’étend plus que sur 4 kilomètres carrés, une partie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :