SFR Presse
Marie-Claire
7 novembre 2019

L’objet choisi d’Élisabeth Quin : sa pince à épiler

Par Aurélie Lambillon

2 min

Par Aurélie Lambillon
Par Aurélie Lambillon

Simple accessoire du quotidien, il est devenu indispensable à la journaliste et écrivaine*, dont un traitement contre le glaucome a débridé la pilosité. «Je la trimballe avec moi où que j’aille, dans une petite pochette reproduisant des monstresses dessinées par Louise Bourgeois. Ni accessoire de beauté ni objet médical, je ne peux pourtant pas fonctionner sans ma pince à épiler depuis dix ans. La

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème