SFR Presse
Le Figaro
20 août 2018

Pour la République tchèque, l’ennemi principal n’est plus le Russe

Renaud Girard

3 min

2 likes

Dans l’inconscient collectif des Tchèques durant toute la seconde moitié du XXe siècle, l’ennemi principal de leur nation siégeait à Moscou. Deux années étaient traumatisantes pour eux : 1948 et 1968. En février 1948, Staline avait ordonné au Parti communiste le sabotage du gouvernement d’union nationale d’après guerre et sa prise de pouvoir par la force, quitte à défénestrer Jan Masaryk, le mi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :