SFR Presse
Le Figaro
13 janvier 2019

« Le Lac » toujours recommencé…

DANSE Le ballet mythique créé en 1895 est revisité à Rome, Strasbourg et Paris. S’il continue d’inspirer les chorégraphes, c’est essentiellement parce qu’il questionne sans fin la mélancolie.

Ariane Bavelier

4 min

Ariane Bavelier
Ariane Bavelier

Homme de mer que ses activités diplomatiques menèrent en ­visite officielle à Moscou, et donc, à son gré, trop souvent au Bolchoï, l’académicien Jean-François Deniau militait pour l’assèchement du Lac des cygnes. Autant vouloir chasser le chagrin du cœur ­humain… Né des larmes de la mère de la princesse transformée en cygne, et ­miroir tragique des ravages de l’amour idéal, Le Lac est intarissable

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :