SFR Presse
Libération
9 janvier 2019

Rugby, un sport sous le choc

Le décès d’un joueur au niveau universitaire a relancé le débat sur la dangerosité d’un sport de plus en plus fondé sur l’impact physique. Si la fédération se veut rassurante, les règles du jeu pourraient évoluer.

5 min

Après le rugby amateur et professionnel, c’est cette fois le sport universitaire qui est en deuil. Agé de 23 ans, Nathan Soyeux était étudiant à l’Esirem, une école d’ingénieurs de Dijon. Il avait participé, en novembre, à un tournoi inter-écoles et s’était senti mal à l’issue d’un match de rugby au cours duquel il avait subi un choc à la tête. Il est resté hospitalisé pendant plus de six semaines

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :