SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Soljenitsyne, ce « chêne centenaire » qui nous parle encore

Né en novembre 1918, et mort il y a dix ans, l’auteur de « L’Archipel du Goulag » semonçait à la fois l’URSS marxiste-léniniste et l’Occident menacé de dérive libérale. Les échos prophétiques de sa voix et de ses livres résonnent encore. Portrait d’un géant.

Laure Mandeville

7 min

1 like

Laure Mandeville
Laure Mandeville

Ils sont dans la forêt qui jouxte sa maison, près de Moscou, à guetter le ciel blafard où glissent des nuages sombres. Alexandre Soljenitsyne, grande silhouette encore très droite, et Alexandre Sokourov, le cinéaste qui l’accompagne. En cette année 1998, où ils se retrouvent, le grand écrivain qui mit à bas le communisme, est dans sa 80e année. Il a pu terminer sa grande œuvre, La Roue rouge qui d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :