SFR Presse
Midi Libre
2 décembre 2018

Lettre à un “gilet jaune”

2 min

Chère Marie-France. Parmi les visages en colère ou tristes et fatigués des “gilets jaunes” accostant les automobilistes aux péages ou débarquant sur les Champs-Élysées après une nuit en car, j’ai cru reconnaître le vôtre. Vous êtes l’infirmière, l’aide à domicile ou la caissière de supérette, celles qui se lèvent tôt pour déposer leurs enfants à l’école avant l’heure, font cent kilomètres par jour

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :