SFR Presse
L'Union
23 mai 2019

Le chef d’état-major n’a “aucune ambition politique”

1 min

Le chef de l’armée algérienne, désormais de facto homme fort du pays, a assuré hier n’avoir « aucune ambition politique », quelques jours après avoir insisté sur la tenue nécessaire de la présidentielle du 4 juillet, rejetée par le mouvement de contestation. « Je me suis engagé personnellement à maintes reprises (…) à accompagner le peuple algérien, de manière rationnelle, sincère et franche, dans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :