SFR Presse
Libération
15 octobre 2018

#MeToo, une révolte féministe globalisée

Le mouvement le montre depuis un an : les nouvelles générations de militantes ne se contentent plus de la dénonciation, elles sont capables d’organiser des stratégies de résistance et explorent des techniques d’auto-défense.

3 min

1 like

Les féminismes se sont toujours focalisés sur une revendication prioritaire qui leur permettait de dépasser le noyau dur des militantes les plus chevronnées pour atteindre un public plus large de femmes et de quelques hommes pour sensibiliser l’opinion en dépassant les frontières nationales. Les luttes pour le droit de vote dans les premières années du XXe siècle ou le droit à l’avortement dans le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :