SFR Presse

Le gouvernement tente de rassurer les salariés d’Ascoval

1 min

Le gouvernement a dit jeudi croire dans les engagements pris par le repreneur de l’aciérie de Saint-Saulve (Nord), après la faillite de British Steel, avant de recevoir des salariés échaudés par une série d’autres déboires. Le Premier ministre, Édouard Philippe, est monté au créneau hier matin pour défendre le choix de ce repreneur dans ce dossier industriel sensible, à trois jours des élections

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :