SFR Presse
Libération
7 août 2018

«Le Poirier sauvage», de peurs en fils

Le superbe film de Nuri Bilge Ceylan, injustement reparti bredouille de Cannes, raconte l’enlisement d’un aspirant écrivain confronté aux erreurs de son père et aux doutes de la jeune génération turque.

3 min

Un jeune homme revient dans sa ville natale. C’est en province, il se rêve écrivain, il est plein de colère. A partir de cette trame qui semble tombée du rayonnage «existentialisme» de la bibliothèque, Nuri Bilge Ceylan a composé un film étonnant et superbe. Lors de son passage à Cannes en mai dernier, le Poirier sauvage, reparti bredouille, a sans doute souffert de sa programmation au tout dernie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :