SFR Presse
Le Parisien
29 novembre 2018

Meurtre d’Alexia Daval : des analyses toxicologiques suspectes

Les prélèvements sanguins et capillaires ont révélé la présence de médicaments chez la victime, dont une molécule interdite depuis 2013. Ses proches s’interrogent.

Louise Colcombet,Geoffroy Tomasovitch

2 min

Louise Colcombet,Geoffroy Tomasovitch
Louise Colcombet,Geoffroy Tomasovitch

C’est un gros point d’interrogation, et une crainte de plus pour les proches d’Alexia. D’où provenaient les médicaments — dont certains interdits à la vente — retrouvés dans son corps ? Les a-t-elle pris de son propre chef ? Ces derniers ont-ils pu provoquer les fameuses « crises » décrites par Jonathann Daval, son mari et meurtrier présumé ? Les examens pratiqués sur la dépouille de la jeune banq

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :