SFR Presse
Libération
3 octobre 2019

Cameroun : avec Boko Haram et l’armée, «tous les gens ici ont connu la terreur»

La région de l’Extrême-Nord, coincée entre le Nigeria et le Tchad, reprend peu à peu vie à mesure que la secte islamiste s’affaiblit. Dans son entreprise de pacification, les militaires tentent parallèlement de regagner la confiance des habitants après de nombreuses exactions.

6 min

Le 4 × 4 de l’armée débarque en trombe sur le parking du Mizao, un hôtel en désuétude qui fut jadis le repaire des élites de passage à Maroua, la capitale de la région camerounaise de l’Extrême-Nord. Avant que l’aube pointe, le chef d’escorte - un adjudant du Bataillon d’intervention rapide (BIR), le corps d’élite de l’armée camerounaise - distribue les rations aux passagers qui s’entassent dans l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :