SFR Presse

Nouvelle marée humaine contre Bouteflika

1 min

La mobilisation ne s’est pas démentie, hier, pour le quatrième vendredi de manifestations contre le président Bouteflika. Marées humaines, toujours, à Alger, Oran, Constantine ou Annaba : toutes générations confondues, les Algériens sont redescendus dans la rue pour dire… qu’ils ne supportent pas plus aujourd’hui la prolongation sine die du quatrième mandat du président Abdelaziz Bouteflika qu’ils

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :