SFR Presse
Le Figaro
26 septembre 2019

« Son ‘‘non’’ à Bush sur l’Irak restera dans l’histoire »

L’ancien ministre de l’Intérieur pendant la dernière cohabitation se souvient de ses bons rapports avec « un homme généreux ».

Alexandre Devecchio

2 min

LE FIGARO.- Que retenez-vous des deux mandats de Jacques Chirac ? JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT. - Il faut retenir le fait que Jacques Chirac avait fini par se faire aimer des Français. Alors qu’ils lui avaient marchandé à deux reprises leur confiance, ils ont voté pour lui en 1995. Et se sont finalement attachés à cet homme généreux qui restera dans l’histoire pour son refus de cautionner l’invasion et

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :